jeudi 26 mai 2016

Close Talker : parce que le Canada c’est génial (et pas que pour le sirop d’érable)


    Le 5 mai dernier (c’est-à-dire il y a un petit moment), je me suis rendue au concert du groupe Close Talker dont je vais vous parler rapidement aujourd’hui. Pour commencer, rien de mieux qu’un passage « biographie » afin de vous fixer le bazar.

FLUX - L'album du groupe
    Close Talker, qui c'est ? Trois hommes – Will Quiring, Matthew Kopperud et Chris Morien – venus de Saskatoon au Canada. Ce sont des personnes gentilles et accessibles et j’ai pu parler rapidement avec Matthew qui a eu la gentillesse (comme vous le verrez plus tard) de me communiquer leur stelist. Close Talker est créé en 2012, c’est vous dire que la formation est jeune mais pas tant que ça (je sais, ça peut paraître bizarre écrit comme ça). Leur musique est un peu difficile à décrire mais une chose est sûre : j’ai énormément apprécié ce qu’ils ont offert comme performance au public.

    Ce que j’aime chez eux ? Le son rock qui émane de leurs créations, la finesse des accords, la justesse des chansons qui vous toucheront plus ou moins selon votre vécu. Les paroles, écrites en anglais (oui oui, surprenant hein ?) ont parfois du mal à trouver du sens, mais une fois que vous les avez, les morceaux sont très compréhensibles. Prenez le temps d’écouter quelques titres, vous m’en direz des nouvelles.

    La présence sur scène est bien là, personnellement, j’ai été transportée l’espace d’une soirée dans un endroit que je ne saurais qualifier. Mais c’était très bien, un espace hors du temps, avec de la musique agréable, des paroles qui m’ont touchées. Loin de moi l’idée de dire que les chansons écrites en français sont plus accessibles : ça dépend de vous. Mais pour ma part, une chanson en anglais peut me toucher davantage qu’une autre écrite dans ma langue maternelle. Je pense réellement que le pouvoir de Close Talker, sa force, est de communiquer des émotions alors même que le public ne saisit pas toujours le sens des paroles. Certes, cela donne plus de profondeur aux compositions mais rien que les notes vous plongeront dans un univers où vous aurez l’impression de flotter – entre rock mélodique et émotion, Close Talker trouve le parfait accord. Et ce n’est pas pour déplaire à mes oreilles.

    Vous pouvez suivre leur actu ici et checker s’ils ont un concert pas loin de chez vous (je ne pense pas que tout le monde puisse aller au Canada mais sait-on jamais). En tout cas une chose est sûre, Close Talker est un groupe qui a du talent, je leur souhaite de poursuivre dans la voie qu’ils ont empruntée  et de continuer à nous faire profiter de leur talent.

Setlist

Burnstick

Reptiles

All of us

West was won

For the sun

Blurring days

Heads

Brothers


Strange feelings

Aucun commentaire:

Publier un commentaire