jeudi 19 mai 2016

Concert Report : Captain Kid au Divan du Monde – 17 mai 2016

    Alors alors, que vous raconter en ce (gris) jeudi ? Comme prévu (dans mon emploi du temps), j’ai décidé de vous faire un petit report de concert. Celui qui s’est déroulé au 75, Rue des Martyrs dans le 18ème arrondissement de Paris mardi dernier. Concert d’un artiste ? Non. Mieux : trois groupes/artistes. Oui, trois ! Et en plus ils étaient bons, que demander de plus ? Bon, au départ, la salle était quasi vide, mais elle s’est bien remplie ensuite. Les agents de sécurité peu aimables nous ont fait entrer en retard, mais ça ce n’est pas important.

    Quand je dis que je vais faire le report du concert de Captain Kid (concert qui intervient dans le cadre de la sortie de l’album que j’ai eu la chance de chroniquer il y a quelques temps), je dois vous avertir : je ne parle pas que de lui dans cet article. Le premier artiste à se produire ce soir là a été D’Arsy, chansons en français et en anglais, claviers, ambiance agréable, le bon fond sonore si vous voulez vous relaxer entre amis avec une bonne bière à la main (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, je ne vous encourage pas à boire qu’on soit bien sur la même longueur d’ondes). Si vous êtes intéressés par ce que fait D’Arsy, rendez-vous sur sa page Facebook. Voici sa setlist si vous voulez avoir deux ou trois titres à aller écouter sur la Toile.

SETLIST

Fût-il

Pas Là

Avant

Corcy

20000

Lovely

Boy Sentimental

    Ensuite, avant Captain Kid, il y a eu un deuxième artiste, qui est arrivé sur scène avec sa guitare, et qui était suédois (oui, mon amour inconditionnel pour la Suède est encore bien présent). Cet artiste, c’est Martin Stahl. Ses chansons sont super agréables à écouter, il parle juste un peu trop entre deux morceaux, mais c’est sûrement ce qui fait son charme (enfin je pense). La salle est remplie, on ne se marche pas dessus mais il y a du monde et ça fait plaisir à voir. L’artiste a une bonne présence scénique, plaisante avec le public et ses chansons font du bien aux oreilles. Que demander de plus ? Rien, enfin pas pour le moment. Si Stahl vous dit quelque chose, c’est sûrement parce que Frederika Stahl (oui, le Twinkle Twinkle Little Star). Enfin je dis ça, je me suis rendue compte du lien après être rentrée chez moi, en ayant réécouté le CD de Martin Stahl deux fois et en fixant le plafond. Vous pouvez suivre son actu ici. Quant à la setlist du concert, la voilà :



Setlist

New Dawn

Lost

Goodbye

Love Like This

Wicked Game (cover Chris Isaak)

Lost Stars (cover Adam Levine)

Rise


    Bref, revenons à ce qui nous intéresse : la performance de Captain Kid qui fut géniale. Avec des musiciens supers, un chanteurs hypra accessible et sympathique, le tout dans la bonne humeur, la joie et les sourires. Les titres interprétés n’étaient pas tous issus du nouvel album. Parce que comme je le disais la dernière fois, Captain Kid c’est quand même celui qui interprète We and I pour la pub de la banque à l’écureuil. Après une quinzaine de titres, le groupe sort de scène pour mieux venir à la rencontre de ses fans sur le stand de merch’. Moi qui m’étais promise de ne pas acheter d’album ce soir là, c’est raté. Je suis rentrée avec deux albums pour égayer mes journées moroses.




Setlist Captain Kid

On Your Own

Sun One

A+B
Saturn’s Eye

Undisclosed

Lovin’ You

Sad Waltz

We & I

The Way He Spoke

X or Y

Reverie

Talkin’ to a Dead Parrot

The Favourite Song

Unpon the Edge


    Le lieu ? Le Divan du Monde, où l’ambiance est chaleureuse et bon enfant. Une belle salle pour une soirée qui fut festive jusqu’au bout : je recommande (le lieu et les artistes, qu’on soit ok sur ce point). Pour ma part, prochain rendez-vous est pris si Captain Kid refait un concert dans la capitale (et n’hésitez pas à vous procurer l’album – et à suivre leur actu sur les réseaux sociaux, ça leur fera plaisir – et à moi aussi).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire