lundi 30 mai 2016

Retour des Papillons - Broken Back : un vrai plaisir

Broken Back

    Comme vous avez pu (peut-être) l’apprendre, je me suis rendue au Festival P2N de Saint Laurent de Cuves en ce week-end assez gris, il faut bien le dire. Programmation en poche, je suis allée à plusieurs concerts, bien que j’ai tout de même essayé de préserver des nuits de sommeil d’au moins quatre heures (enfin « essayer » hein, n’allez pas croire que j’ai vraiment réussi).  J’ai eu le plaisir de réécouter en concert le talentueux  Broken Back et je n’en suis toujours pas revenue. Cet artiste a un potentiel fabuleux et sa musique vous transporte à chaque fois que vous l’écoutez.

    Vendredi 20 mai, 20h30 – Scène Thécia. Broken Back fait son entrée et interprète divers titres. Je ne vous présente plus l’artiste pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur la première fois que je l’ai entendu au DoFine Music. Enfin si, mais très rapidement : Broken Back, c’est Jérôme et Sam qui jouent sur scène, Jérôme chante et s’occupe de la guitare, Sam du reste. Ah, c’est un groupe breton au fait. Bref, trêve de mondanités : ce que j’ai vu au concert ? Une énergie débordante, des titres qui unissent la foule, des mélodies agréables qui donnent le sourire. Personnellement, c’était ma première expérience Papillons de Nuit cette année et il est presque certain que j’y retournerai l’an prochain (du moins j’essaierai ). Je ne pensais pas que la musique pouvait unir les gens à ce point ! Mais maintenant oui.

    J’ai été surprise de ne pas voir plus de personnes lors du concert mais avec trois scènes en quasi simultané (félicitation aux organisateurs qui ont du s’arracher les cheveux pour faire le planning) il n’est pas difficile de savoir le pourquoi du comment.


    Pour ceux qui se poseraient la question (on ne sait jamais) Broken Back va bientôt sortir un album (son EP est déjà sorti). Pour conclure rapidement, je dirai que Broken Back a de beaux jours devant lui. En effet, avec un talent pareil, il faudrait un malheur pour que ce groupe ne continue pas dans sa lancée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire