jeudi 30 juin 2016

Il était une critique... Miss You Already

                   
Miss You Already

UK, 2015
Réalisation : Catherine Hardwicke
Interprétation : Drew Barrymore, Toni Collette
Scénario : Morwenna Banks
Image : Elliot Davis
Montage : Philip J. Bartell
Décors : Cecilia De La Hey
Producteurs : Amanda McArthur
Durée : 112 minutes
Sortie : 15 juin 2016






    
    Encore une fois, je vais vous parler d’un film triste. Je ne savais pas vraiment à quoi j’allais avoir à faire quand j’ai lu le pitch du bazar: « tandis que  Jess tombe enceinte, sa meilleur amie Milly apprend qu’elle est atteinte du cancer ». Plusieurs hypothèses sont possible quant au traitement du sujet mais je n’aurais pas imaginé que Catherine Hardwicke (connue pour avoir réalisé Thirteen ou encore Twilight chapitre I : Fascination) fasse se terminer l’histoire de la sorte.

    Certes, le thème de la maladie, de la mort est abordé sans détours – ce que peu de cinéastes se seraient risqués à faire – mais trop de mélo tue le mélo. Malgré quelques moments poignants, on sent rapidement que ce film peut basculer à tout moment dans la catégorie des soap opera de bas étages. L’amitié, thème central de l’histoire n’est pas une chose qui est très travaillée, entre le montré-caché et les mensonges, tout est à peu près prévisible. Le rapport des autres, de ceux qui ne sont pas malades, au cancer de Milly reste assez bien étudié : entre le refus de son mari de la toucher et le fait que Jess n’annonce pas sa grossesse de suite à sa meilleure amie, on comprend les tensions qui peuvent se créer entre le malade et son entourage. Cela dit, Miss You Already aurait peut-être plus sa place sur une chaîne hertzienne qu’au cinéma…


    Ce qui rattrape le flop de l’histoire ? Les performances de Toni Collette et de Drew Barrymore sont remarquables. Toni Collette s’est rasée la tête afin de mieux entrer dans son personnage de femme atteinte du cancer. Elle a également perdu du poids malgré une silhouette déjà longiligne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire