mardi 14 juin 2016

Live report : Thomas Howard Memorial au Silencio le 2 juin 16


    Une fois n’est pas coutume, je me concentre un coup sur le cinéma, un autre sur la musique mais j’arrive rarement à mêler et alterner les deux comme je voudrais. C’est pour ça que lors de la soirée du 2 juin dernier (oui, ça fait loin, je sais), je me suis rendue au Silencio. Oui, le truc de David Lynch ultra privé où votre cocktail vous coûte un bras et où il en faut dix pour s’enivrer (mais ce n’est pas le but).

    Le groupe Thomas Howard Memorial est un groupe à la musique très particulière, j’aurais aimé vous en dire du bien mais vu que je vous parle du live, je préfère rester concentrée sur un seul aspect. Ce que j’ai vu ce soir là est très… surprenant. La musique est bonne, oui. C’est un rock sombre aux sonorités singulières, ok. Mais le live était une catastrophe. Organisation ? Mais de quoi parle-t-on ? Entre la projection du Live at Guerledan dont personne ne savait nous dire quand elle débutait et un groupe (enfin surtout un chanteur) peu à ses affaires sur scène, je ne vois pas où trouver le point positif de ce bazar (et vous savez pourtant que je cherche à chaque fois).

    Pour tout vous dire, le lieu était bondé, ça pas de souci, mais il était rempli de personnes présentes pour faire étalage de leur argent et non pas là pour écouter de la musique. Le chanteur lisait ses paroles – posées en évidence devant lui – et a (je ne sais pas si c’est volontaire mais je ne pense pas), éclaboussé de bière quelques spectateurs du premier rang. Bon, d’accord, on n’est pas à l’opéra, mais un peu de retenue serait la bienvenue, surtout que la musique n’est pas si mauvaise que ça (voire bonne), elle a son petit truc bien à elle. Mais la performance de ce soir là, c’était clairement se moquer du monde.

    Cependant, ne vous fiez pas qu’à mon jugement : je ne suis pas infaillible. Allez écouter ce qu’ils font et dites moi ce que vous en pensez – sincèrement. Vous pourrez retrouver un article dans quelques temps (oui, encore un) où je parle uniquement de l’EP sorti le 29 avril dernier par ce même groupe, stay tuned…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire