jeudi 11 août 2016

Les chroniques MYC : Pourquoi S.O.S Fantômes version 2016 est-il un reboot raté ?


    Après quelques moments d’indécision, je me suis décidée pour S.O.S Fantômes, ne me demandez pas pourquoi mais je me suis mise à penser que les reboot de films pouvaient être agréables à regarder et avoir du contenu. Grave erreur de penser cela…  Le pitch est assez alléchant et promet une comédie féministe dynamique, ce qui n’est pas vraiment le cas.

    Le film est un remake au féminin du film que tout le monde connaît : Ghostbusters  en VO. Bref, on se retrouve dans un New-York envahi de fantômes et seules quatre femmes peuvent sauver la ville. Les performances des comédiennes sont pitoyables au possible et ne font pas rire. Leurs rôles sont bien trop marqués ce qui les empêche d’interagir les unes avec les autres. Seul Chris Hemsworth arrive avec peine à nous faire esquisser un sourire durant la projection.

    L’aspect « les femmes vont nous sauver » est agréable mais ici, le réalisateur tire la corde. Mais alors beaucoup trop. Nous avons tous compris que les femmes du film sont indépendantes patati et patata, pas besoin de nous faire un dessin pendant presque deux heures. Les seuls sujets intéressants qui auraient pu être abordés avec ce film de série Z sont mis au placard d’entrée de jeu. Avec le personnage d’Erin, nous aurions pu voir que la conformité au système n’est pas forcément une bonne chose et avec l’ensemble des personnages, la question de la rétention de la vérité se pose. Question vaguement philosophique : si je connais quelque chose qui peut sauver ou détruire le monde, dois-je le divulguer ? Cela dit, ne tergiversons pas davantage sur un film qui ne le mérite pas.

    C’est une réalisation tout au plus rigolote mais très éloignée de ce que nous connaissions : une déception. Le reboot est mauvais et il faut se faire une idée : la franchise Ghostbusters est belle est bien enterrée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire