dimanche 14 août 2016

Me Before You : des montagnes russes émotionnelles


    Me Before You c’est Will et Lou. Deux personnes un peu comme vous et moi qui se rencontrent dans des circonstances très particulières. Lou est une fille normale, qui vit dans une famille sans trop de ressources financières. Will est le fils d’une famille de châtelains, ancien homme d’affaires qui vit désormais dans un fauteuil roulant à cause d’un accident de la route. Lors de leur rencontre, ces deux jeunes gens ne se supportent guère. Mais au fil des pages (un bon nombre) les personnalités se découvrent et la relation évolue.

    Cet ouvrage n’est pas seulement l’évolution d’une histoire d’amour. C’est aussi un regard critique sur l’euthanasie. Oui, ce mot fait peur, mais c’est sans détours que l’auteure nous met au pied du mur. Will, alors paraplégique ne supporte plus sa vie en fauteuil, et on le comprend bien. Il a donné six mois à ses parents avant de commettre l’irréparable. Mais c’est sans compter sur Lou, qui va essayer de lui prouver que la ie mérite d’être vécue.

    J’ai lu le livre en anglais (oui, j’ai réussi), et ce n’est pas ça qui m’a empêché de vivre les montagnes russes émotionnelles les plus intenses des derniers ouvrages qui me sont passés entre les mains. Jojo Moyes a ce pouvoir de vous faire ressentir en quelques lignes, en quelques mots, des émotions qui – on le pense parfois – ne peuvent être décrites ou qualifiées par des mots. C’est avec les larmes aux yeux que j’ai fermé ce livre, mais c’est avec plaisir que j’ai pu rencontrer Will et Lou sur le papier. En effet, c’est au cinéma que je les ai rencontrés pour la première fois. Je dois dire que le film porte à l’écran le livre de Jojo Moyes avec brio. Les personnages sont tout de même plus intéressants en papier qu’en numérique.

    Je vous recommande cet ouvrage, que vous l’abordiez en français ou en langue originale. Il pose de belles questions sur la vie, l’amour et la mort. Un ouvrage à se procurer de toute urgence donc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire