jeudi 20 octobre 2016

La peur au Théâtre Michel



    Se joue depuis le 7 octobre au Théâtre Michel (38 rue des Mathurins si mes souvenirs sont bons) une pièce que je vous recommande vivement. La Peur, adaptée de la nouvelle de Stefan Zweig et mise en scène par  Elodie Menant. Cette pièce est tout simplement géniale. Non, je n’ai pas lu la nouvelle avant de me rendre à la pièce. Je ne savais donc que vaguement de quoi il s’agissait. Seule certitude : une femme qui frôle avec la folie à cause de la culpabilité qui la ronge.

    Le plateau est bien agencé, la pièce commence alors que la lumière est encore allumée et s’ouvre sur une scène de la vie quotidienne. Une femme dans sa cuisine. Pour parer à une scène assez petite (quoique tout soit relatif), les décors sont très mobiles et on passe ainsi dans la pièce du bureau du mari à la cuisine à une scène d’extérieur. Les changements se font à vue pour la plupart ce qui peut décontenancer mais donner toute sa dimension à la mise en scène.

    Le jeu des acteurs est parfait. Les scènes de folie de la femme sont remarquables. Les trois personnages sont parfaitement incarnés. Toute l’intrigue prend son sens grâce à eux. L’histoire est jouée avec une finesse et une justesse que je n’aurais pas crues possibles. La montée de la tension entre folie et mensonge évolue de façon graduelle et « on ne met pas les pieds dedans dès le début » ce qui donne toute sa puissance à la pièce.

    C’est un tour de force que réussit l’équipe de cette pièce en portant à la scène cette nouvelle de Zweig qui donne une sensation d’oppression. Un huis clos tout à fait maitrisé qui vous plonge dans la vie d’un couple « ordinaire » le temps d’une heure dix. A aller voir de toute urgence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire