jeudi 13 octobre 2016

Mariage et châtiment : une pièce à aller voir

    Hier, oui, hier (j’essaie d’écrire à chaud, vous avez vu ?) je suis allée au Théâtre Hébertot pour aller voir une pièce que je vais essayer de mettre en perspective ce soir. J’ai quand même eu le temps de la nuit pour prendre du recul et je suppose que ça va m’aider à vous proposer quelques chose d’à peu près construit (même si je ne suis pas douée du tout pour cela…).

   La pièce s’intitule Mariage et Chatiment et dure environ une heure quarante. Les comédiens sont tous très bons et parfaitement campés dans leurs personnages : de Laurent Gamelon à Daniel Russo en passant par Delphine Rich, Fannie Outeiro et Zoé Nonn, tous ont leurs mimiques et manies qui leur donne un charme particulier. Le pitch ? Enfin si on peut appeler ça un pitch… Edouard (DanielRusso) un beau matin, formule le pire mensonge de toute la terre : il fait croire que sa femme est décédée pour excuser un retard lors du mariage de son meilleur ami. A partir de là, tout est permis… Entre l’assistante qui ment, le meilleur mai qui ment, la femme qui ment et la fiancée du meilleur ami qui ne fait guère mieux, tout un quiproquo est exposé au spectateur. Alors qu’on croit tenir la vérité, on s’aperçoit que non. La pièce est intelligemment construite, sur un jeu d’attente et de surprise tout en finesse (parfois moins) qui laisse un goût de revenez-y quand vous sortez de la salle.

    La dimension comique repose principalement sur la situation des personnages : alors qu’on espère qu’ils vont s’en tirer, ils ne font que s’empêtrer dans divers mensonges qui tendent l’atmosphère au plateau.

    Une comédie à voir pour se changer les idées, des éclats de rire à la clé et dans un joli cadre de surcroit. Des comédiens talentueux et une mise en scène réussie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire