mardi 4 octobre 2016

Timéo : « être différent c’est normal »


    Il y a quelques temps, je suis allée voir la circomédie musicale Timéo. Ce spectacle novateur est  tout à fait inséré dans la conjoncture sociétale actuelle. Résumé ? Timéo, jeune garçon en fauteuil roulant apprend que le crique Diabolo et Mélody Swann, son idole sont en ville. Il découvre en arrivant au cirque que la fameuse Mélody a disparu. Dit comme ça, on imagine que ce spectacle ne travaille pas assez sur la surprise. L’horizon d’attente du spectateur est comblé ce qui peut laisser penser que tout est prévisible dans ce spectacle. Seulement non.

    Les aventures de Timéo sont racontées avec émotion, avec des chansons qui ont un véritable sens et qui permettent de mieux comprendre le ressenti du personnage de Timéo – qui est cloué dans un fauteuil roulant mais qui rêve de faire du cirque. Le spectateur, certes, a une attente particulière : il espère que Timéo va réaliser son rêve mais outre l’image d’un battant, le jeune garçon explique comment il a dû apprendre à composer avec le regard des autres. Ce n’est pas un simple spectacle dont je vous parle, c’est une performance qui met à l’honneur la bonté humaine, la fraternité et la tolérance.

    Les décors sont numériques pour la plupart afin de laisser aux acrobates, skateurs et j’en passe envahir l’espace avec leurs portes-mains et rampes. Le jeu des comédiens est très bon et donne le sourire. L’ambiance bonne enfant promet une belle parenthèse si vous allez voir ce spectacle en matinée. Autre point notable : la diversité des comédiens présents su scène. Il est vrai qu’aujourd’hui, peu de troupes peuvent se permettre d’évoluer avec autant de personnes au plateau.

    Le mot de la fin ? Je dirai simplement que ce spectacle fait de la vulgarisation d’humanité. Il permet à tous, de 7 à 77 ans de comprendre ce qu’est la tolérance, et il est vrai de dire qu’aujourd’hui, nous avons bien besoin de réapprendre de quoi il s’agit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire