dimanche 13 novembre 2016

Le Cirque Le Roux : du cirque oui, mais pas seulement.



    Il y a quelques jours, j’ai eu la chance d’aller voir à Bobino le spectacle de la compagnie Le Roux intitulé The Elephant in The Room (je suis certaine que vous entendez de très loin mon accent anglais bancal). Ce show qui dure environ une heure vingt est un pur moment de beauté (esthétiquement parlant) et on sent un riche travail de la part des circassiens.

    Ils sont quatre sur scène à nous montrer ce dont ils sont capables : une femme, trois hommes. Dit comme ça je sais que ça peut faire sourire mais il n’en est rien. Une véritable tension dramatique s’installe sur scène alors même que le temps passe, que les tableaux défilent (au mur comme sur scène). Les performances des uns et des autres donnent une saveur toute particulière à cette mise en scène plus que réussie.

     Si je devais situer la chose ? Entre film noir et film en noir et blanc très certainement. Dans une atmosphère qui se veut intime, les personnages se découvrent et l’on entr’aperçoit le visage sombre d’une femme qui parait de prime abord très gentille. Mr. Chance, une sorte de pique-assiette fait son show tandis que Bouchon essaie de plaire à tout le monde – ce qu’il ne réussit guère à faire…

    Avec une musique appropriée, ce moment passé au cirque nouveau offre une nouvelle perspective sur l’art du cirque. Ce n’est plus que des acrobaties mais c’est aussi un véritable jeu d’acteur, de comédiens. La tension monte et descend, le spectateur ne doit pas s’ennuyer. Il est ébahi par ce qu’il voit et est surpris par ce qu’il entend (oui oui, je vous assure…).

    Un moment très esthétique et reposant pour les nerfs bien que chargé en tension. De la recherche, des tableaux réussis et une présence scénique à toute épreuve. Bravo.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire