mardi 29 novembre 2016

Toulouse Game Show 2016 et FFW : une belle expérience


    Les 26 et 27 novembre dernier, je me suis rendue en compagnie de Claire (que vous avez certainement vue sur les photos) à Toulouse pour le TGS. Première nouvelle : je ne connais absolument rien aux jeux vidéos, à l’univers manga et pour être honnête, je crois que je ne me suis jamais sentie aussi perdue de ma vie ! Pour contrebalancer tout ça : le FFW ou Festival Francophone de la web-série pendant lequel j’ai fait de très belles rencontres. Pendant deux jours, je me suis mise à l’heure japonaise, entre bento et kimono, concours de cosplay et groupes de musique qui avouons-le m’ont écorché les oreilles…

    Un plan du parc des expositions et me voilà partie pour une découverte du site. Après quelques heures, on s’habitue à piétiner quoique ce ne soit pas la chose la plus agréable qui soit. Pendant ce genre d’événement, il n’est pas rare de croiser des gens qui portent fièrement des oreilles de chats ou qui sont déguisés de la tête aux pieds. Un peu surprenant pour une néophyte comme moi mais très agréable car l’ambiance du salon était chaleureuse. Malgré un afflux de visiteurs constant, on arrive à se déplacer assez aisément dans les diverses allées, on se perd et on se retrouve (du moins c’est ce qui nous est arrivé, à Claire et moi). Les premiers pas dans l’enceinte du lieu sont timides parce que comme je le disais plus haut, je ne connais absolument rien à cet univers – aussi fascinant qu’effrayant pour ma part. Samedi je prends donc mes marques, et j’essaie de repérer quelles équipes, dans les web-séries, seraient les plus intéressantes à rencontrer : problème. Elles le sont toutes. Afin de découvrir un peu plus les séries, je me rends d’un pas plutôt enjoué à la cérémonie d’ouverture du FFW et je découvre le jury (enfin découvre, c’est un bien grand mot, plutôt dire que je le vois en chair et en os). Les diverses web-séries sont présentées, défi de la soirée à venir : regarder les premières saisons de 5 web-séries au top… Nous profitons des quelques heures de trous du planning FFW pour aller voir un concours de cosplay, je ne juge pas hein, mais ce n’est pas truc. Même si l’habileté des concurrents est vraiment remarquable. Ils font tout, reproduisent tout mais avec pour seule compagne une machine à coudre et de la débrouille. Vraiment surprenant.

    Le lendemain, c’est le jour des interviews. Après un contretemps à l’hôtel, nous voilà reparties pour une folle journée (enfin folle, chargée surtout). Les rencontres se suivent mais ne se ressemblent pas du tout, la chaleur de l’équipe Inernet est similaire à celle de l’équipe de Random alors que l’entretien éclair que j’ai avec ET BIM est plus de l’ordre du professionnalisme assumé (je n’ai rien contre eux hein, je les adore), la rencontre la plus rigolote de la journée ? Certainement celle de l’équipe de Dead Man Movie avec qui nous avons partagé pas mal d’éclats de rire. Après le visionnage en séances « compétition » de plusieurs web-séries, Claire et moi avons déjà nos chouchoutes (d’ailleurs si vous suivez KCulture sur les réseaux sociaux, vous devez vous douter de qui on parle). Le temps file et la cérémonie de clôture se profile. La liste des lauréats est la suivante :

- Prix du meilleur Décor : Il Revient Quand Bertrand ?
- Prix des meilleurs Effets Spéciaux : ZIKOS
- Prix de la meilleure Bande Son : Challenger
- Prix de la meilleure actrice : Cannelle Carré-Cassaigne dans Le Département Inernet
- Prix du meilleur acteur : Basile Lacoeuilhe dans Charon - kaʁɔ̃
- Prix du meilleur Scénario : Random
- Prix de la meilleure réalisation : Il Revient Quand Bertrand ?

- Prix du Public : Challenger
- Prix du Festival Francophone de la Websérie : Johnny Hunter (bravo Et Bim !)


    Mention spéciale à deux web-séries que j’ai beaucoup aimées mais qui n’ont pas été primées : Dead Man Movie ainsi que Les garçons de Chambre, je vous recommande bien entendu de visionner toutes les web-séries que je viens de nommer (enfin si vous avez le temps hein, je n’ai pas envie d’être responsable de votre échec scolaire après tout). Et si vous avez besoin de « resserrer » pour regarder un web-série ou deux, voici celles que je vous recommande : Johnny Hunter – Chasseur de migrants, Random et Dead Man Movie.

    En conclusion : un week-end de folie, particulièrement bien organisé le tout dans la bonne humeur et les sourires. Bravo à tous les participants du FFW qui ont tous du talent (bonne continuation à eux), et très certainement à l’année prochaine au TGS !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire