jeudi 5 janvier 2017

Néon d’Octave Noire


    Octave Noire est un artiste que j’ai écouté un peu par hasard. Et pour être tout à fait honnête je ne regrette pas du tout le fait d’avoir pris quelques minutes pour plonger dans l’univers de cet artiste qui gagne à être connu.

    Les neuf pistes qui composent cet album sont tout à fait différentes les unes des autres et c’est ce qui m’a le plus marquée. On ne s’ennuie pas en écoutant les différents titres. Chantés en français, les mots prennent tout leur sens et il n’y a pas de frontière linguistique comme on peut parfois le reprocher aux chansons en langue anglaise. Les mélodies rentrent facilement en tête et mêlent de l’éléctro, du piano et autres joyeusetés qui s’accordent particulièrement bien. Les titres que j’ai le plus aimé ? Très certainement le premier Un nouveau monde, car les premiers mots sont beaux, leur choix ne semble pas fait au hasard et ils vous plongent dans un état second qui vous laissera le temps d’apprécier pleinement l’album. La neige en été est également un titre que j’ai beaucoup aimé et que j’écouterai régulièrement.

    Il y existe une véritable recherche dans cet album même s’il peut sembler parfois disparate en termes de composition. La voix d’octave Noir est agréable à l’oreille et on ne s’en lasse pas. Après cet album qualitatif, une seule question demeure : la suite sera-t-elle aussi bien ? C’est le risque quand un album est si travaillé. Il faut que ce qui suit soit aussi bon voire meilleur.

Setlist

Un nouveau monde

La Sainte Nuit

Belem Belem

My hand in your hand

Tes yeux, tes mains, tes lèvres

La neige en été

L’envol

Sur un tube disco 

The shapes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire