jeudi 2 février 2017

Et Bim : Des gars sympas mais pas seulement…

 
    Il y a quelques temps, après avoir découvert leur web-série Johnny Hunter Chasseur de Migrants (que je vous recommande chaudement), j’ai pu rencontrer ceux qui font bouger les lignes des nouveaux médias : l’équipe de Et Bim. Mais pourquoi ce nom ? Parce que c’est une expression dans l’air du temps et que ça correspond parfaitement au côté « coup de poing » que mettent en avant Ambroise et Andréa, les co-fondateurs du collectif. Dans cette dynamique de groupe, c’est en règle générale Ambroise qui propose une idée et Andréa qui la rend possible techniquement parlant.

    Bref historique : avril 2012, la chaîne Youtube est créée même si l’aspect institutionnel est plus présent que la création même. Il y a deux ans, le collectif se lance principalement dans la création et laisse de côté l’institutionnel (pour notre plus grand plaisir pas vrai ?). Passons à la suite…

    Comme je le disais, j’ai rencontré Ambroise et Andréa, deux types super sympas, animés par leur passion dans leurs locaux parisiens. Une partie du collectif était présente et je souligne l’ambiance sérieuse qui régnait quand je suis arrivée. Ambroise et Andréa se sont rencontrés sur les bancs de l’EICAR, école de cinéma de la région parisienne, après une prépa scientifique pour l’un et une prépa d’art moderne pour l’autre. Leurs influences artistiques sont variées. Pour les formats courts, ils s’inspirent volontiers des Inconnus ; tandis que pour les formats plus longs, ils s’inspirent davantage de 99 francs, un film « frais et original » selon Ambroise. Citons aussi Woody Allen ou encore South Park dans les éléments qui peuvent les inspirer.

    L’année 2017 s’annonce très bien pour le collectif et ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le 8 février prochain, vous pourrez vous rendre au cinéma de la rue Saint André des Arts pour découvrir le premier long métrage d’Ambroise Carminati. Ça s’appelle La Règle du Jeu et il semblerait que ce soit un projet trop cool alors je vous attends à au moins une projection. Pour les petites infos, c’est un film qui a été fait en une nuit et qui met en scène des collègues de bureau.  Ensuite, comme vous avez pu le voir sur leur chaîne, la web-série Cocovoit est maintenant diffusée sur la chaîne Comédie + du lundi au vendredi à 20h45 si je ne m’abuse. Les autres éléments qui indiquent une bonne santé du collectif sont également la sérénité financière (parce que oui, faire des vidéos ça peut coûter de l’argent), la continuation du projet Les podcasts de Marius, et quelques autres idées que vous verrez se développer tout au long de l’année.

    En tant qu’accro à leurs vidéos, une question me taraudait : pourquoi pas plus de vidéos en ligne? J’ai eu ma réponse lors de cet entretien : « on ne multiplie pas les projets si on n’arrive pas à les faire ». Ceci dénote une réelle envie de bien faire que je salue car beaucoup ont essayé de trop diversifier et se sont cassés la figure.

    Créer un collectif n’est pas une mince affaire et encore moins dans l’audiovisuel. Ainsi, il y a « certains moments où personne ne t’écoute », c’est-à-dire que parfois, au départ, l’audience n’est pas forcément au rendez-vous. Mais il ne faut pas se baser uniquement là dessus. Malgré quelques prises de risques, ou encore des manœuvres « pas très calculées » en début de parcours, les co-fondateurs du collectif m’affirment tous les deux la même chose : si c’était à faire, ils referaient pareil, et en plus, il font « tout pour que ça marche ».

    Pas d’ombre au tableau pour ce collectif qui ira loin. Créativité et bonne humeur sont au rendez-vous, les membres de chez Et Bim sont gentils, accessibles et talentueux, on ne peut leur souhaiter que le meilleur.

    Si vous voulez les suivre sur Facebook, c’est ici et leur chaîne Youtube est juste  !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire