dimanche 19 mars 2017

Il était une critique… The lost city of Z


 
            The lost city of Z

USA, 2016
Réalisation : James Gray
Interprétation : Charlie Hunnam, Robert Pattinson, Sienna Miller
Scénario : James Gray
D’après : La cité perdue de Z, de David Grann
Image : Darius Khondji
Décors : Jean-Vincent Puzos
Producteurs : Brad Pitt, Dede Gardner, Jeremy Kleiner
Distribution : Paramount (USA), StudioCanal (France)
Durée : 140 minutes
Sortie : 15 mars 2017 (France)
 
    Dans le courant de la semaine – ne me demandez pas quand, je n’ai pas noté la date exacte – je suis allée voir le dernier James Gray. Je l’avoue, ce n’est pas du tout le type de film que je vais voir normalement mais là, poussée par la curiosité (et par un chroniqueur de chez Meet Your Cultrue) j’ai poussé la porte du cinéma UGC Odéon pour aller voir la chose. Je ne regrette rien (et non, je ne suis pas une groupie d’Édith Piaf).

    Quoi de mieux pour commencer cette critique qu’un petit pitch pour vous mettre en dans le bain ? Bon, je vais faire court : Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu qui aime beaucoup sa femme. Jusque là, tout va bien sauf que la Société de Géographie Anglaise (ou quelque chose de cet acabit – lui propose de partir en Amazonie pour cartographier des frontières. Au passage, il découvre des traces d’une cité qu’il imagine ancienne. Obsédé par cette idée à son retour en Angleterre, le bonhomme va tout faire pour retourner là bas et vérifier ses hypothèses…

    Fin du pitch. Je vous avais dit que je ferais court. Que dire si ce n’est que je pense que ce film est une belle réussite ? Les émotions sont non feintes et les images sont belles, la lumière a sans nul doute été très travaillée. Les costumes sont remarquables tout comme le jeu d’acteur. Les personnages évoluent selon un fil conducteur extrêmement satisfaisant en termes de rythme. Il y a des temps morts mais ceux-ci sont savamment disposés durant les deux heures de film et on ne voit pas le temps passer.

    Le personnage de Percy Fawcett est intéressant en bien des points et malgré le fait que l’histoire soit datée, le dilemme auquel il fait face peut facilement être rattaché à des tensions bien présentes aujourd’hui dans nos mœurs : le travail et la passion ou la famille ? Ce choix va longtemps tourmenter le héros et la manière dont il raisonne est transcrite de facçon agréable à l’image.

    Autre personnages marquant : celui qui est interprété par Robert Pattinson. Alors non, il ne faut pas le réduire à Edward Cullen. Oui, c’est un bon acteur. Je l’ai trouvé tout à fait remarquable dans ce film et j’espère qu’il en fera encore de nombreux autres. Quant à Sienna Miller, que dire de son personnage ? La combattivité dont elle fait preuve et l’abnégation qu’elle montre envers son mari et ses enfants ? Je la félicite. Je ne m’imagine clairement pas capable du même effort.

    En bref ? Un grand film. Une réussite. À aller voir si ce n’est pas déjà fait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire