mercredi 28 juin 2017

Il était une critique... Mon poussin



    France, 2017
    Réalisation : Frédéric Forestier
    Interprétation : Isabelle Nanty, Thomas Solivéres, Pierre-François Martin-Laval
    Scénario : Frédéric Forestier, Romain Protat, Charly Delwart
    Montage : Thibaut Damade et Claire Fieschi
    Durée : 97 minutes
    Sortie : 28 juin 2017

    Ce mercredi, je suis allée (encore une fois) au cinéma. Pour une fois, j’ai posé mon cerveau à l’entrée de la salle et je l’ai récupéré après la séance. Puisque j’avais choisi une comédie : à quoi bon faire des efforts ?

    Pour le pitch : Des parents essaient de faire oublier son premier amour à Vincent et mettent en place une « cure » qui doit lui faire comprendre que son amoureuse n’était pas si exceptionnelle que ça.

    Sans grande surprise, j’ai ri, parfois, mais je me suis tout de même demandé à plusieurs reprises ce que je fichais là. Assise dans le noir à regarder un film sans queue ni tête. Les acteurs n’étaient ni spécialement bons ou mauvais et le rythme était convenable dans le film mais malgré beaucoup de bonne volonté de ma part, j’ai été ravie de retrouver mon cerveau quand je suis sortie de la salle.

    Le scenario est prévisible à souhait et on peut dire que c’est tout ce que je déteste. Le seul point positif c’est que ce film donne à voir deux couples ou presque couples à deux stades de la vie, l’un plus fragile, et l’autre, qui a déjà quelques années au compteur avec deux enfants qui sont entrés dans le game.

    Distrayant tout au plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire