mercredi 10 janvier 2018

Il était une critique... Garde Alternée

France, 2017
Réalisation : Alexandra Leclère
Interprétation : Valérie Bonetton, Didier Bourdon, Isabelle Carré
Production : Pan-Européenne
Distribution : Wild Bunch
Durée : /
Sortie : 20 décembre 2017 

    Alors même qu'en pensant "garde alternée", on s'imagine la garde des enfants lors d'un divorce, ce film aborde de façon intéressante la présence d'une amante dans un couple depuis longtemps installé. Il s'agit d'une comédie qui a tout le mérite de beaucoup faire sourire.

    Le pitch est le suivant : dans un couple qui dure depuis longtemps déjà, la femme découvre l'adultère de son mari. Ce dernier se voit alors obligé de vivre une garde alternée entre son épouse et son amante, du moins jusqu'à ce que des tensions se fassent sentir. 

    En ce qui concerne le film, je dois avouer que j'ai été agréablement surprise. Alors que je m'attendais à une comédie plan-plan sans grande profondeur, il s'avère qu'il questionne des thématiques de fond intéressantes, notamment celle du désir dans le couple un certain nombre d'années après le mariage, la place des enfants, le contexte de rupture. 

    Des séquences curieuses font leur apparition et un véritable dialogue entre les deux femmes - épouse et amante - s'installe ce qui met le mari adultère bien dans l'embarras. En définitive, le couple marié va s'installer dans le Sud et l'autre femme les rejoint parfois. 

    Un film rafraichissant qui a tout de même le problème, parfois, d'avoir trop de longueurs à son actif. Le tout est rattrapé par une interprétation de qualité. À aller voir si votre but est le suivant (comme moi) : poser votre cerveau à l'entrée de la salle et le récupérer en fin de séance. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire